Ça fait plus de 6 ans que j’habite la Petite-Patrie et que j’emprunte le même chemin tôt le matin pour aller travailler et le soir sur le chemin du retour à la maison. J’affectionne tout particulièrement le métro Beaubien et mon quartier. Depuis quelques mois je tricotais l’idée de recouvrir une des colonnes de béton gris de laine; d’y ajouter une touche de couleur pour égayer la monotonie du quotidien des jours qui défilent. Un prélude au printemps. C’est grâce à l’artiste Natacha Sansoz du collectif AIAA en visite à Montréal et Pixie Knit du collectif Les Ville-Laines que j’ai pu réaliser cette lubie.

Métro BeaubienMétro BeaubienMétro Beaubien