Ma maison, c’est mon sanctuaire, mon zen den, mon havre de paix. Ces temps-ci, je lis, je popote, j’écoute des podcasts. Je prends soin de mon intérieur. Je fais du télétravail et du développement personnel. Je ne tricote pas cet été. En revanche, je visite le Jardin Botanique fréquemment pour ma dose de ressourcement. Les fleurs et la nature me fournissent l’inspiration et le calme nécessaires pour me reconnecter à mes valeurs, mes désirs, mes aspirations. Qui sait, il y aura peut-être des bouts de tricot qui apparaitront sous peu dans Hochelaga… À suivre!